3 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Devenez membre privilégié en cliquant ici

 

 
Recherche
  Le retour... [ Accueil ] · [Anonyme - Connexion] · [ Déconnexion ] · [ Soumettre un article ]   Aide samedi 15 novembre 2008  
 
Menu
  • Accueil

  • Tous les sujets
  • Science Fiction
  • Fantasy
  • Jeux de Société
  • Bande Dessinée
  • Films et Séries
  • Musique



  • Votre compte

  • Administration

  •  
     
    Activité du Site
    Pages vues depuis 02/08/2005 : 781 776
    • Nb. de Membres : 115
    • Nb. d'Articles : 260
    • Nb. de Forums : 8
    • Nb. de Sujets : 6
    • Nb. de Critiques : 0

    Top 10  Statistiques

     
    Titan (Stephen Baxter)
    Posté le Lundi 09 janvier 2006 @ 10:36:59 par Octane
    contribution de : Yaourth

    Yaourth écrit :

    Titan

    Stephen Baxter

    J'ai Lu n°7669

     

    Fin 2004, la sonde européenne Huyghens se pose sur Titan, la plus importante lune de Saturne. L'analyse des résultats par un jeune biochimiste asocial du JPL révèle qu'une forme de vie cellulaire basée sur l'ammoniac existe sur place.



    Pendant ce temps, la NASA est en pleine agonie. Dirigée par un bureaucrate issu de la grande distribution, qui n'a que pour seul objectif que de tout liquider, assaillie par les militaires qui veulent récupérer les programmes stratégiques, battue par les chinois qui s'approchent de plus en plus de la Lune, la vieille agence peine à survivre. Seules les  légendes autour des derniers Moonwalkers et le mythe d'Apollo parviennent encore à tenir l'édifice en pleine déroute.

    Jusqu'à ce que Columbia s'écrase lors d'un retour de mission. L'accident spectaculaire et causé par des défauts de maintenance met un terme définitif au programme des vols habités. Nicola Mott et Siobhan Liebet, deux jeunes astronautes en mission sur la station spatiale internationale sont rappelées au sol. Les russes ne peuvent plus assurer les vols de ravitaillement, l'Europe est au bord de la guerre...

     

    Pour cloturer le tout, le sénateur Machlalan est en passe de devenir président des Etats Unis et son programme est simple : faire passer la religion avant la science, revenir aux préceptes d'Aristote, interdire Darwin et fermer les frontières.

     

    Survivante de l'accident de Columbia, Paula Benacerraf sait qu'elle ne revolera plus jamais. Lorsque Isaac Rosenberg lui demande de venir le voir dans son labo au Jet Propulsion Laboratory, elle sait déjà qu'il a mis le doigt sur une chimie incroyable en analysant les résultats de la sonde Huyghens. Mais elle est loin d'imaginer ce qu'il va lui proposer : organiser un vol habité vers Saturne utilisant les dernières ressources de la NASA avant que tout ne soit définitivement terminé.

    Profitant de son nouveau statut de directrice des vols, Paula va réaliser cet impossible projet. Aidée par une équipe hétéroclite composée d'un ancien d'Apollo, d'un pilote de navette, des deux astronautes rappelées de l'ISS, elle fait remettre en service les lanceurs et les capsules stockés dans les musées... pour un vol ultime et sans retour de plus de 6 ans vers Titan.

     

     

    Stephen Baxter est, avant d'être écrivain, docteur en aéronautique et en mathématiques. Et il connait parfaitement les rouages de la NASA et de l'administration spatiale américaine.

    Partant d'un fait réel, l'atterrisage de Huyghens sur Titan, il développe une histoire crédible, parfaitement documentée et solidement établie sur des bases scientifiques parfois ardues.

    Depuis les prémices du projet, jusqu'à une fin étonnante à la Barjavel, Baxter crée une ambiance particulièrement intéressante et prenante tout au long du livre. Il en profite aussi pour démolir copieusement la politique spatiale américaine aberrante depuis le début des années 70 tout en mettant en relief les luttes stériles et fatales avec l'USAF et ses fanatiques.

    L'autre intérêt de ce livre est de proposer une vision du futur qui, si elle n'est pas optimiste, est tout aussi crédible que la partie scientifique : une Terre aux mains de psychopathes qui utilisent toutes les connaissances disponibles pour détruire leur adversaire, jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien. Et les parallèles entre ceux qui sont partis dans leur étroite capsule, abandonnés de tous et les terriens qui subissent l'anéantissement progressif de la planète sont très bien vus. Baxter insiste par exemple sur la micro-écologie fragile du vaisseau pendant que les américains lancent des virus tueurs sur la Chine...

     

    Arrivés sur Titan, après la mort de la moitié de l'équipe et deux milliards de kilomètres parcourus, deux survols de Vénus et un passage par Jupiter, Benacerraf, Rosemberg et Bill Angel, le pilote devenu fou et aveugle, parviennent à installer une base de survie.

    C'est là qu'ils découvriront que Titan est un astre endormi. C'est aussi là qu'ils mourront, derniers humains mais porteurs d'un espoir fabuleux pour les millions d'années à venir.

     

    Un très bon livre de SF, écrit en 1997 (c'est à noter) : visionnaire par certains côté, un peu décalé par d'autres, parfois un peu copieux à digérer pour le néophyte quand Baxter se lance dans les descriptions techniques mais on apprend plein de choses sur la NASA, les programmes Mercury, Gémini et Apollo, l'organisation des vols et la lente déchéance (très réelle) de l'administration spatiale américaine..





    Science Fiction

    Liens Relatifs

    "Titan (Stephen Baxter)" | Se connecter / Créer un compte | 1 Commentaire
    Seuil

    Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

     
    Re: Titan (Stephen Baxter) (Score obtenu : 1)
    par knuckles (ANTISPAM.collezicimonpseudo@octopedia.net) le Jeudi 16 mars 2006 @ 20:46:27
    [ Informations sur l'auteur ] http://www.octopedia.net
     
    Alors voilà je l'ai fini ce matin, je confirme donc tout le bien qu'en dit Yaourth, c'est un roman prenant, bien écrit, très interessant.

    Sa principale force reste l'utilisation judicieuse de l'ellipse qui permet à Baxter de rendre passionnant un trajet de 6 ans forcément routinier et où les personnages vont chercher à limiter leurs contacts dans un espace confiné.

    La vision de la conquète spaciale montrée ici est paradoxalement déprimante alors que ces astronautes réalisent un authentique exploit. Et la montée d'un président ultra conservateur et ultra religieux est forcément prémonitoire, quand on voit le président actuel. De plus certains traits sociétaux sur le rapport à la science et à la technologie est source d'interrogation.

    Pourtant je dois avouer que je trouve la fin complétement ratée. S'il est interessant de voir qu'un des personnages avait raison, la manière dont Baxter clot son roman est à mon sens artificielle et peu interessante. En faisant plus simple il aurait réussi. Alors qu'il avait eu la qualité de nous laisser dans la force du non dit tout au long du roman, Il se montre bien trop descriptif et au premier degré à la fin, dommage.

    Un roman à recommander tout de même à tout ceux que le décollage d'une fusée ou d'une navette continue de faire rêver.


    [ Les Commentaires ne sont pas disponibles pour les simples visiteurs, Enregistrez-vous ! ]
     
         
    Ce site a été construit avec NPDS, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.