2 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Devenez membre privilégié en cliquant ici

 

 
Recherche
  Le retour... [ Accueil ] · [Anonyme - Connexion] · [ Déconnexion ] · [ Soumettre un article ]   Aide jeudi 13 novembre 2008  
 
Menu
  • Accueil

  • Tous les sujets
  • Science Fiction
  • Fantasy
  • Jeux de Société
  • Bande Dessinée
  • Films et Séries
  • Musique



  • Votre compte

  • Administration

  •  
     
    Activité du Site
    Pages vues depuis 02/08/2005 : 780 427
    • Nb. de Membres : 115
    • Nb. d'Articles : 260
    • Nb. de Forums : 8
    • Nb. de Sujets : 6
    • Nb. de Critiques : 0

    Top 10  Statistiques

     
    Kenya
    Posté le Samedi 07 janvier 2006 @ 11:58:18 par Octane
    contribution de : Yaourth

    Yaourth écrit :

    Kenya

    Léo/Rodolphe

    Dargaud

     

    1- Apparitions

    2- Rencontres

    3- Aberrations

    4- Intervention (sortie prévue bientôt)

     

    En parallèle aux deux séries de science-fiction que sont Aldébaran et Bételgeuse, Léo,  associé à Rodolphe, le talentueux scénariste de la Maison Dieu, nous propose un cycle fantastique se déroulant à la fin des années 40 en Afrique.



    Après la seconde guerre mondiale, une petite expédition touristique britannique disparait mystérieusement dans la savane du Kenya. Mais auparavant, ses membres sont témoins d'apparitions de créatures improbables ressemblant à des dinosaures.

    Quelques mois après, une jeune femme, travaillant pour les services secrets, débarque au Kenya pour tenter de comprendre ce qui s'est passé. Elle rencontre sur place deux jeunes hommes et à eux trois, ils vont retrouver le dernier campement du safari perdu. Ce qu'ils découvrent sur place les intrigue et de recherches en rencontres, d'accidents en trahisons, Miss Austin va commencer à mettre à jour une incroyable machination.

     

    Kenya, c'est du Léo. Donc pour ceux qui connaissent Aldébaran et Bételgeuse, pas de surprise : le graphisme est toujours aussi spécifique et le dessinateur profite de toutes les occasions pour imaginer des créatures fantastiques et de plus en plus agressives. A la fin du T3, certaines apparitions pourraient sans problème figurer dans un bestiaire Lovecraftien.

     

    Léo profite aussi de toutes les occasions pour dessiner des jeunes femmes séduisantes en petite tenue... on ne tombe pas encore dans les excès inutiles du dernier volume de Bételgeuse mais certaines scènes tombent un peu à côté à cause, je pense, de cette manie. Le problème est que le dessin de Léo, très statique, n'est pas vraiment adapté à ce genre de disgressions trop fréquentes.

    Dernier petit soucis : la quantité élevée de scènes à l'eau de rose. Là aussi, on ne peut s'empêcher de faire un rapprochement avec la fin de Bételgeuse. Même si certains de ces passages sont intéressants pour l'intrigue, il est évident que la majorité d'entre eux ne sont que des moyens pour Léo de traiter un sujet omniprésent dans ces derniers opus : les relations sexuelles alambiquées entre ses personnages.

    En revanche, les décors profitent du talent incroyable de ce dessinateur hors-normes. Certaines planches sont réellement magnifiques et regorgent de détails.

     

    Et Rodolphe dans tout ça me direz vous ?

     

    Ben justement... la trame globale du scénario, certains personnages copieusements allumés (le Compte Di Broglie et son improbable chateau dans le désert), des endroits intriguants, l'ambiance africaine de l'époque, les relations entre les personnages et les services secrets... tout ça tient vraiment la route. On sent la cohérence et le travail pour que chaque élément trouve sa place dans un puzzle complexe. Un peu comme dans La Maison Dieu. Chaque indice arrive au bon moment et pose plus de questions qu'il n'en résoud.

    Malheureusement, les disgressions Léonesques citées au dessus grippent un peu la mécanique. Rien de rébarbatif, bien au contraire, mais il ne faudrait pas que, pour la suite, le scénariste s'efface au profit d'un dessinateur qui n'a plus grand chose à raconter.

    Si Rodolphe parvient à garder les commandes de son histoire, nul doute que Kenya sera une série particulièrement intéressantes.

     

    Une bonne BD donc, mais je ne peux que conseiller d'attendre que le cycle soit achevé pour l'acheter. La déception énorme de Bételgeuse n'est pas loin.





    Bande Dessinée

    Liens Relatifs

    "Kenya" | Se connecter / Créer un compte | 0 Commentaire
    Seuil

    Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

     
         
    Ce site a été construit avec NPDS, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.