3 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Devenez membre privilégié en cliquant ici

 

 
Recherche
  Le retour... [ Accueil ] · [Anonyme - Connexion] · [ Déconnexion ] · [ Soumettre un article ]   Aide jeudi 13 novembre 2008  
 
Menu
  • Accueil

  • Tous les sujets
  • Science Fiction
  • Fantasy
  • Jeux de Société
  • Bande Dessinée
  • Films et Séries
  • Musique



  • Votre compte

  • Administration

  •  
     
    Activité du Site
    Pages vues depuis 02/08/2005 : 780 409
    • Nb. de Membres : 115
    • Nb. d'Articles : 260
    • Nb. de Forums : 8
    • Nb. de Sujets : 6
    • Nb. de Critiques : 0

    Top 10  Statistiques

     
    Ayako
    Posté le Vendredi 06 janvier 2006 @ 10:09:21 par Octane
    contribution de : Deedlit

    Deedlit écrit :

    Ayako

     

    Osamu Tezuka

    Editions Delcourt

    (manga en 3 tomes)



    Résumé de couverture : « Jiro Tenge, prisonnier de guerre rapatrié, est devenu un agent secret au service des forces américaines d’occupation. Il retrouve une famille dont les liens se sont singulièrement dénaturés. Maudite par sa naissance, sa « sœur », la petite Ayako, est le jouet du destin. »



    Tout d’abord, comme d’autres œuvres du même auteur, on note le style de dessin très caractéristique, tout en rondeur (voir Astro Boy, Princesse Saphir ou le roi Léo). Un style qui pourrait faire penser que le contenu est très enfantin et très doux, ce qui accentue sans doute la surprise et le décalage subis par le lecteur.
    Se déroulant pendant la période d’occupation du Japon après la seconde guerre mondiale, on aurait pu attendre une critique de l’occupant américain. Pas vraiment en fait. Tezuka nous présente une vision très noire de la hiérarchie familiale au Japon, en y inscrivant les séquelles de l’après-guerre, et en particulier les conséquences de la réorganisation dans l’attribution des biens immobiliers du pays, caractéristiques de la richesse avant-guerre.

    Ce sujet difficile, ainsi que l’ascension de nouveaux riches et des yakuzas, est traité par un dessin relativement simple, comme souvent dans les mangas. De plus, on pourrait presque dire que ces thèmes sociaux et politiques paraissent secondaires par rapport au drame personnel qui constitue la trame de ces 3 tomes et qui se déroule sur plus de 20 ans de l’histoire d’une famille. Des sujets très sensibles y sont abordés, et ce, sans prendre de pincettes. Tout y passe : le viol, l’inceste, le meurtre. Je dirais donc que Ayako n’est vraiment pas à conseiller aux plus jeunes, contrairement à d’autres œuvres du même auteur.

    Pour finir, la conclusion de ce manga est très ouverte, et sans aucune moralité… A la fois répugnant par ce qui y est décrit, et fascinant par la tension créée par l’auteur, je dirais que j’ai vraiment accroché à l’histoire, mais qu’on est bien loin du gentil roi Lion…

     

     

    Note de Yaourth :  Ubik nous avait fait une autre chronique sur Ayako, c'est par ici... :)





    Bande Dessinée

    Liens Relatifs

    "Ayako" | Se connecter / Créer un compte | 1 Commentaire
    Seuil

    Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

     
    Re: Ayako (Score obtenu : 1)
    par ubik le Dimanche 08 janvier 2006 @ 19:18:27
    [ Informations sur l'auteur ]
     
    Vraiment sympa et bien écrit ton article deedlit. (en relisant le mien je me rend compte que j'avais beaucoup trop spoilé ! shame on me ). AYAKO est une mini série a part chez Tezuka, très dur c'est une critique sociale se rapprochant pas mal du mouvement Gekiga dont je vous recommande la lecture de Yoshihiro Tatsumi. Apparemment, Tezuka a publié énormement de séries pendant pres de 50années et dans pas mal de genre différent, il nous reste donc encore beaucoup d'oeuvre a découvrir en occident de ce grand mangaka. :)


    [ Les Commentaires ne sont pas disponibles pour les simples visiteurs, Enregistrez-vous ! ]
     
         
    Ce site a été construit avec NPDS, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.